Espace Privé

Outils & services

bandeau

Prescripteurs

L’utilisation de matériaux alternatifs en techniques routières est une pratique ancienne. Elle a notamment émergée dans des régions au fort développement industriel au cours des Trente-Glorieuses faisant concilier une production importante de résidus de production aux caractéristiques mécaniques intéressantes (laitiers sidérurgiques, cendres volantes de charbon, etc.) au besoin croissant en infrastructures de transport.
Ainsi, les connaissances sur les caractéristiques mécaniques et les domaines d’emploi de ces matériaux ont progressivement cru, jusqu’à la définition à partir des années 1980 de normes et de guides encadrant leur usage.
Ce n’est que plus tardivement que les caractéristiques environnementales ont commencé à être investiguées à la faveur de la prise de conscience sociétale sur ce sujet.

Toutefois, on constate toujours certaines réticences à la prescription et à l’usage de ces matériaux alternatifs, généralement dû à une méconnaissance de leurs caractéristiques de leurs performances et de leurs domaines d’utilisation.
En savoir + sur les matériaux

Depuis 2003, l’observatoire OFRIR vise à y remédier en mettant à disposition des acteurs des infrastructures le retour d’expériences de l’usage de différents matériaux alternatifs (béton de démolition, agrégats enrobés, laitiers sidérurgiques, etc.) dans ces structures.
En savoir+     Sur le retour d’expérience

                         Sur l'utilisation de ces matériaux  

  
2013 voit le site évoluer avec une meilleure ergonomie et des contenus mis à jour. A ces éléments, s’ajoute un volet Analyse de Cycle de Vie qui apporte des connaissances environnementales plus globales, permettant la mise en perspective de différents choix techniques de matériaux/ressources pour la construction ou l’entretien des infrastructures.
En savoir + sur l’ACV