Espace Privé

Généralités

bandeau

Documents de référence

Les suites des Lois Grenelle

Les lois Grenelle ont renforcé le rôle des collectivités territoriales en matière de climat et de biodiversité. Notons plus particulièrement les domaines pointés par le Grenelle et les objectifs associés suivants.

Transport collectif.
Assurer une cohérence d'ensemble de la politique de transports, pour les voyageurs et les marchandises, en respectant les engagements écologiques. Pour y parvenir, il convient de faire évoluer les infrastructures de transport et les comportements. Il s'agit notamment de développer des infrastructures alternatives à la route, en particulier en construisant un peu plus de 1 500 km de lignes de transports collectifs urbains et en mettant en place de nouvelles autoroutes ferroviaires et maritimes.

Réduction des consommations d'énergie et du contenu en carbone de la production
Le troisième chantier, consacré à l'énergie, poursuit l'objectif de réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre. Les mesures concernent la généralisation de l'affichage des performances  énergie-carbone, le maintien de la France au premier rang des pays européens producteurs d'énergies renouvelables, le développement  de nouveaux carburants issus de végétaux.

Préservation de la biodiversité
Des mesures s'imposent pour assurer un bon fonctionnement des écosystèmes et retrouver une qualité écologique des eaux.
Cet objectif passe par l'élaboration  en 2012 d'une Trame verte et bleue, la réduction des pollutions chimiques et de la consommation d'espaces agricoles et naturels.

Maîtrise des risques, traitement des déchets et préservation de la santé
La prévention des risques, la lutte contre les nuisances sous toutes leurs formes et une gestion plus durable des déchets contribuent à préserver la santé de chacun et à respecter l'environnement. C'est le sens des mesures prises par le Grenelle 2.