Espace Privé

Matériaux

bandeau

Catégories de matériaux

Laitiers de Haut Fourneau


Les laitiers de haut-fourneau sont des matières formées lors de l'élaboration de la fonte à partir de minerai de fer. Selon le processus de refroidissement du laitier en fusion, on distingue deux familles :
•    le laitier cristallisé, obtenu par un refroidissement lent qui le transforme en une roche dure artificielle et chimiquement stable ;
•    le laitier vitrifié obtenu par un refroidissement brutal à l'eau, qui lui confère une structure vitreuse lui permettant de développer des propriétés analogues à celles du ciment.

Selon l'annexe 2 de l'article R541-8 du Code de l'Environnement relative à la classification des déchets, les laitiers de haut-fourneau sont classés comme déchets non dangereux issus de procédés thermiques (rubrique 10 02 01).

En raison de leurs caractéristiques physiques et mécaniques comparables à celles des matériaux naturels, les laitiers cristallisés sont utilisés en technique routière pour des usages variés allant de la constitution de remblais jusqu'aux couches de surface des chaussées ainsi que pour les bétons.

Les laitiers de fraîche production et les stocks constitués au fil des décennies, appelés crassiers, sont exploités comme des carrières de roche naturelle pour la fabrication de granulats.
En raison de leurs caractéristiques physico-chimiques, les laitiers vitrifiés, le plus souvent élaborés sous forme de laitiers granulés, trouvent un emploi privilégié dans l'industrie cimentière, mais aussi comme liants dans différents mélanges granulaires des assises de chaussées.

Leur utilisation en technique routière est encadrée par les règles élaborées dans le cadre de la publication du guide SETRA « Acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en techniques routière : les laitiers sidérurgiques » d'octobre 2012. Concernant l'Analyse de Cycle de Vie, les données de production de laitiers ne peuvent être trouvées dans des bases de données génériques (Ecoinvent, ELCD), il est donc nécessaire de se référer à des travaux de la littérature sur ce sujet.

Les principaux sites de productions sont localisés à Fos-sur-Mer, Dunkerque et Hayange. L'avenir de ce dernier est compromis dans les conditions économiques du moment.

La production de laitiers de haut-fourneau de fraîche production est en diminution sensible (4 millions de tonnes en 2003 pour 2,8 millions de tonnes en 2011). La sidérurgie tend à privilégier de plus en plus la production de laitiers vitrifiés (75 % de la production totale en 2011).

Dans l'Est de la France, l'utilisation de laitiers cristallisés provenant de Pont-à-Mousson et d'Allemagne (Dillingen) est assez fréquente. Dans ce secteur également, les laitiers cristallisés de crassiers sont une alternative en substitution aux ressources naturelles alluvionnaires.

Filière fonte (source CTPL)