Espace Privé

Matériaux

bandeau

Catégories de matériaux

Sources sur le territoire français

Pour les boues de curage

D'une manière générale, il est très difficile d'avoir des estimations concernant les gisements des différentes catégories de boues répertoriées dans le cadre de l'observatoire. Il est encore plus difficile de trouver des informations relatives aux matériaux traités.

  1. Matériaux brut
  • Boues de bassins retenu

L'enquête sur les déchets réalisée en 2000 par l'Office National de Routes (ONR, 2001) et menée auprès des directions départementales de l'équipement indique que les volumes curés sont loin d'être négligeables Tableau 8. Les chiffres fournis ne représentent qu'une partie des départements mais en faisant une extrapolation grossière à l'ensemble du territoire français (par rapport au nombre de départements) on obtient les volumes annuels suivants : 3 800 000 m3 pour les bassins sur routes nationales, 5 225 000 m3 pour les bassins autoroutiers, soient au total environ 9 000 000 m3. Ces chiffres sont bien sûr approximatifs, les volumes varient beaucoup d'un département à l'autre ; les données récoltées par les DDE sur les autoroutes ne concernaient que les autoroutes non concédées et une extrapolation n'est pas aisée. Ils montrent cependant que le problème des boues de l'assainissement routier est bien réel, crucial même dans certains départements. Ramené en poids de matière sèche, la masse des boues routières (fossés et bassins) est d'environ 5 400 000 tonnes (en prenant pour les boues une densité de 1,2 et une teneur en eau moyenne de 50 %). A titre de comparaison, la production annuelle française de boues de station d'épuration s'élève à un million de tonnes (matière sèche).

 

Tab 1 : Volumes de boues extraits en 2000 des bassins et fossés routiers et autoroutiers en France. *Il s'agit du nombre de départements pour lequel l'information a été fournie (ONR, 2001)

Fossés

Bassins de routes nationales

Bassins autoroues

Moyenne par département (m3)

3 333

39 745

55 000

Mini (m3)

50

(Vendée)

250

(Alpes de Hte Provence)

100

(Savoie)

Maxi (m3)

10 200

(Pas de Calais)

200 080

(Pas de Calais)

396 423

(Pas de Calais)

Nombre départements* Volume de boue m3 correspondant

36

120 000

27

1 073 112

15

825 112

Extrapolation à l'ensemble du territoire (m3)

317 000

3 775 775

5 225 000

  • Boues de curage de fossés

    Toujours d'après l'enquête ONR, le volume extrait des fossés chaque année serait de 317 000 m3, soit une production annuelle de matière sèche de 300 000 tonnes environ Tableau 1.

  • Boues de curage de canaux

    Des chiffres de 4 à 11 m3 de boue par mètre linéaire sont cités par Darmendrail et al. (1991) pour un cours d'eau du nord de la France. Le Tableau 2 donne des indications de volumes de boues curés pour six pays ou régions (Agence de l'Eau Artois-Picardie AEAP, 2001), ces chiffres englobent cours d'eau et canaux. Pour le moment il n'existe aucune filière pérenne concernant l'élimination des boues de curage des canaux ce qui pose le problème de plus en plus crucial de la navigabilité des voies d'eaux à cause de leur colmatage progressif.

Tab 2 : Volumes de Boues curés dans différents pays ou régions (d'après AEAP, 2001)

Pays

Volume m3/an

France

8 millions

Pays-Bas

15 millions

Wallonie

550 000

Flandres

15 millions

Canada

500 000

Etats-Unis

250 millions

  • Boues de curage de réseaux d'assainissement

    Quelques informations relatives aux tonnages de matériaux curés dans les réseaux d'assainissement sont présentées dans le Tableau 10 (Sermanson, 1998 ; Delattre et a.l, 1998). Ces informations concernent les villes du grand Ouest de la France. Des disparités très importantes apparaissent d'une ville à l'autre, qui peuvent s'expliquer par la fréquence des curages, la nature des réseaux, la topographie. Il n'est pas possible d'extrapoler ces chiffres à l'ensemble du territoire français, mais il est manifeste que les tonnages sont ici très inférieurs à ceux des boues de bassins ou de canaux.

 

Tab3 : Gisements de boues du curage de réseaux et de produits de balayage de chaussées dans l'Ouest de la France ( Sermanson, 1998 ; Delattre et al, 1998)

Collecteurs

Voiries

District Bayonne-Anglet-Biarritz

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

252

340

Nantes

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

620

4230

98 488

18 684

Le Mans

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

136

86

42 000

8280

Rennes

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

617

1620

66 000

1 400

St Nazaire

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

330

745

18 000

2 100

Toulouse

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

1065

745

9500

Communauté Urbaine Bordeaux

Réseau (Km)

Tonnage (t/an)

2866

2000

18 000

 

La Figure 1 permet de comparer les productions annuelles des différentes catégories de boues.

Fig 1. Comparaison des volumes de boues curés annuellement en France

2. Matériaux traités

    Les informations relatives aux gisements de boues traitées sont très rares ; une synthèse vient d'être réalisée Lissalde, 2002). Des chantiers expérimentaux de lavage de boues de curage se sont développés dans plusieurs villes françaises mais on ne dispose pas d'information chiffrée relatives aux volumes de matériaux traités.
    La seule donnée chiffrée concerne le Valori'sable® dont il a déjà été question dans les paragraphes précédents. Le procédé de lavage développé par la société ECOPUR sur le site de Tremblay-en-France permet d'y traiter chaque année 60 000 t de boues et d'obtenir 15 000 t de sable (Valori'sable®). En extrapolant ces chiffres à l'ensemble du territoire français, le gisement de sable issu des boues de curage est estimé à 200 000 t, soit 0.2 % de la production annuelle de sable (Domas et al, 2000).