Espace Privé

Matériaux

bandeau

Catégories de matériaux

Matériaux de carrière/sous produits de carrière

   Les opérations de préparation et d'élaboration de la ressource naturelle en carrière conduisent à l'élaboration d'un ou plusieurs produits finis (granulat, roche ornementale, matière première minérale, ballast…) et à des sous-produits, assimilables à des déchets au sens de la directive 2006/21/CE du 15 mars 2006 concernant la gestion des déchets des industries extractives.
   La présente rubrique permet de clarifier le processus qui aboutit à la formation de sous-produits et leur devenir en tant que déchets : la distinction entre les déchets qui peuvent être considérés comme inertes des déchets non inertes fait l'objet de la circulaire du 22 août 2011
   Au cours du processus, les sous-produits générés tels que : matériau de découverte, matériau de pré-criblage, excédents de production, fines de dépoussiérages, boues, chutes ou résidu de sciage… n'ont pas la même importance quantitative ou qualitative. Ces sous-produits sont également extrêmement variables d'une carrière à une autre selon les processus de fabrication retenus, selon la géologie de la carrière et selon le contexte économique local et les  processus d'élaboration des sous-produits.
   Leur commercialisation immédiate n'est pas la priorité de l'exploitant, ce qui conduit souvent aux principaux problèmes de leur valorisation (manque d'homogénéité, stocks très importants, production variable, absence d'essais ou d'étude…). A terme cependant, la résorption des stocks devient une nécessité lorsque ceux-ci ne peuvent pas servir à la réhabilitation de la carrière en fin d'exploitation.
   Certains sous-produits sont considérés intrinsèquement comme des déchets d'autres le deviennent dès lors que l'autorisation d'ouverture de la carrière ne prévoit pas leur production (directive 2006/21/CE, circulaire du 22 août 2011).
   Il existe des techniques peu exigeantes qui permettent l'écoulement des sous-produits (au sens large du terme), sous réserve que les conditions économiques locales le permettent. Localement il existe aussi des références d'emploi de certains sous-produits dérogeant au domaine normatif (dans des conditions bien définies).